14/03 Questions fréquemment posées


14/03 Questions fréquemment posées 14/03 Questions fréquemment posées

Quels sont les signaux d’alarme auxquelles je dois prêter attention? Si vous vous sentez malade, toussez, avez mal à la gorge, des difficultés de respiration et plus de 38° de fièvre, le coronavirus est l’un des virus qu’il est possible que vous ayez attrapé. Si en plus de cela, vous avez récemment voyagé dans l’un des pays très touchés par le coronavirus, tels que la Chine ou l’Italie ou vous avez été en contact avec des personnes contaminées ou ayant effectué un tel voyage, votre vigilance doit être encore augmenter.
Si ces critères sont remplis, que dois-je faire? Evitez de vous rendre dans une salle d’attente de médecin ou aux urgence sans avis préalable: préférez contacter d’abord votre médecin traitant par téléphone. Mentionnez vos symptômes, vos contacts et votre éventuels historique de voyage. Le médecin pourra évaluer chez quelles personnes un test de dépistage du coronavirus doit être envisagé sur la base d'une procédure précise. N’oubliez pas qu’il est également possible que vous ayez une grippe hivernale.
Comment puis-je éviter de contaminer mes proches? Comment puis-je éviter d’être contaminé si l’un de mes proches a le coronavirus? 



Quels sont les symptômes du nouveau coronavirus (COVID-19) ? Les symptômes varient d'une maladie modérée à sévère des voies respiratoires s'accompagnant de fièvre, de toux et de difficultés respiratoires. Certains groupes de personnes sont considérées comme “à risques”, c’est-à-dire âgées qu’elles semblent plus vulnérables à souffrir de symptômes plus sévères. Il s’agit essentiellement des personnes âgées et des personnes souffrant de maladies chroniques graves.

Que représente une infection au coronavirus pour une personne en bonne santé d’une vingtaine, trentaine ou quarantaine d’années ? La probabilité d’attraper le coronavirus pour une personne en bonne santé d’une vingtaine, trentaine ou quarantaine d’années est la même que pour n’importe quelle autre personne. On constate cependant peu de complications et donc de nécessité d’une hospitalisation liée au coronavirus pour cette tranche d’âge.

Qui sont les personnes considérées comme à risques ? Il s’agit des personnes âgées de plus de 65 ans, des personnes diabétiques, présentant des maladies cardiaques, pulmonaires ou rénales et des personnes dont le système immunitaire est affaibli.

Les femmes enceintes sont-elles donc des personnes à risques ? Il n’y a pas d’indication scientifique que les femmes enceintes courent un plus grand risque d’être vulnérables au coronavirus. Il y a d’ailleurs peu de femmes enceintes parmi les patients les plus malades, ce qui est rassurant. De plus, on constate de manière générale très peu de contaminations graves pour les tranches d’âge où les femmes sont enceintes.

Les enfants ont-ils plus de risques d’être contaminés ? Les enfants peuvent également être contaminés par le coronavirus mais ont peu de risques de développer une forme sévère de la maladie. Ils peuvent cependant facilement transmettre le virus, y compris s’ils sont asymptomatiques. Il est donc recommandé d’éviter pour le moment leurs contacts avec les personnes à risques, notamment leurs grands-parents.

Je suis une personne à risques, que dois-je faire ? Protégez-vous du coronavirus, comme vous le faites pour la grippe, en appliquant strictement les recommandations d’hygiène et dans vos contacts avec les autres. Lavez-vous régulièrement et soigneusement les mains, évitez les contacts avec une personne malade (par exemple, avec une personne qui tousse), évitez les endroits mal ventilés ou confinés, évitez les événements ou lieux où se trouvent de nombreuses personnes, évitez d’embrasser ou de serrer la main à votre interlocuteur.

Suis-je protégé contre COVID-19 si j'ai reçu le vaccin antigrippal cette année ou le vaccin contre le pneumocoque ? La grippe et le virus qui provoque la COVID-19 sont deux virus très différents et le vaccin contre la grippe saisonnière ne protégera pas contre la COVID-19. Le vaccin contre le pneumocoque ne protège pas contre les pneumonies virales.