14/03 Propagation


14/03 Propagation 14/03 Propagation
Comment le coronavirus se propage-t-il ? Le coronavirus se propage de personne à personne par de petites gouttelettes provoquées par la toux ou les éternuements. Par l'intermédiaire de ces gouttelettes, le virus se retrouve dans l'air, sur des objets et des surfaces. Le virus peut ainsi contaminer toute personne qui inhale ces gouttelettes ou les introduit par les mains dans sa bouche, son nez ou ses yeux. Il n'y a aucune preuve que la contamination se fasse par la peau. Le risque de contamination peut être réduit en gardant une distance de plus d'un mètre avec des personnes malades, en se touchant le moins possible le visage et en veillant à une bonne hygiène des mains.
Le port d'un masque pour se protéger contre le nouveau coronavirus a-t-il un sens ? L'utilisation de masques buccaux pour prévenir l'infection au coronavirus n'a de sens que dans les hôpitaux où sont soignés les patients contaminés au coronavirus ainsi que, dans les laboratoires, pour l'examen du matériel corporel de ces patients. Le port de masques buccaux dans les lieux publics n'a actuellement aucune valeur ajoutée.Si vous souhaitez savoir plus sur l'utilité d'un masque buccal, lisez l’interview du Dr Steven Van Gucht, professeur de virologie et président du comité scientifique Coronavirus.
Je suis en contact avec des invités/clients/touristes qui ont séjournés dans une zone touchée par le coronavirus. Dois-je m'inquiéter ? Il importe surtout de respecter une bonne hygiène personnelle : évitez les contacts avec des personnes malades, lavez-vous les mains régulièrement ou utilisez un gel à l'alcool. Si un invité est malade chez vous ou dans votre établissement, appelez un médecin généraliste et signalez l'antécédent de voyage et les symptômes de votre invité. Installez-le dans un local séparé. Le médecin généraliste passera en revue avec vous les mesures nécessaires.
Combien de temps survit le coronavirus sur les surfaces et matériaux lisses, et peut-on être contaminé par ce biais ? En moyenne, le coronavirus survit environ 3 heures sur des surfaces et matériaux lisses (comme des poignées de porte, rampes d’escalier, tables,…). Toute personne qui introduit des gouttelettes de virus par les mains dans sa bouche, son nez ou ses yeux peut être contaminée par le virus. Il est important de se laver les mains régulièrement et soigneusement après avoir été en contact avec des surfaces qui sont touchées par beaucoup de personnes. En désinfectant une surface, les particules de virus sont éliminées. Le virus ne peut pas survivre longtemps sur les matériaux absorbants (comme du carton, papier, textile,…). Le virus est également très sensible à la sécheresse, la chaleur et la lumière du soleil.
Le coronavirus va-t-il disparaître avec le printemps ? Il n’y a actuellement aucune preuve que le printemps fera ralentir ou disparaître le coronavirus. En se basant sur d’autres coronavirus comme point de comparaison, il est possible que ce nouveau virus présente aussi une évolution saisonnière, et que sa propagation soit ralentie par les températures plus élevées et la lumière UV du printemps. Par contre, même après avoir disparu quelques mois, le virus peut réapparaître. Mais il est encore trop tôt pour connaitre le profil de ce virus.
Je suis accompagnateur de train, réceptionniste, je travaille à un guichet de l’aéroport : est-ce dangereux de toucher en permanence des objets d’autrui ? Il est difficile d’éviter de prendre et toucher des objets. C’est pourquoi il est important de se laver les mains régulièrement et soigneusement. Veillez surtout à toucher le moins possible votre visage avec vos mains.
Puis-je être contaminé(e) en commandant un colis en provenance de Chine ? Les coronavirus se propagent par l'intermédiaire des êtres humains et des animaux. Ils ne survivent pas bien en dehors du corps. Et certainement pas sur du carton, du matériel d'emballage ou d'autres objets. Les autres coronavirus ne se propagent pas de cette manière et nous n'avons aucune raison de penser qu'il en aille autrement pour ce nouveau coronavirus.
Puis-je être contaminé par le biais de la nourriture ? A ce jour, les aliments n'ont pas été identifiés comme une source ou une voie probable de transmission du virus. De plus, les coronavirus ne sont pas des virus très résistants dans l’environnement et ils sont rapidement inactivés lorsqu’ils se retrouvent sur des surfaces. En l’état actuel des connaissances, la probabilité qu’un consommateur soit contaminé par le Covid-19 via l’alimentation est donc très faible et non démontrée. Quoi qu’il en soit, l’AFSCA rappelle aux professionnels que le respect des bonnes pratiques d’hygiène sont primordiales et permettent d’éviter la plupart des contaminations : Quoi qu’il en soit, l’AFSCA rappelle aux professionnels que le respect des bonnes pratiques d’hygiène sont primordiales et permettent d’éviter la plupart des contaminations :
  • - préparer les aliments séparément, surtout lorsqu’on manipule des viandes crues,
  • - laver abondamment à l’eau chaude et au savon les surfaces ayant servi à la préparation des aliments, surtout celle des viandes crues,
  • - se laver les mains à l’eau chaude et au savon entre chaque manipulation,
  • - cuire suffisamment toute viande crue (70°C à cœur durant au moins 2 minutes),
  • - éviter de préparer des aliments lorsqu’on est malade.
Les animaux domestiques peuvent-ils infecter un homme s’ils ont été en contact avec des personnes infectées ? Le risque d’infection par le Covid-19 associé aux animaux domestiques est actuellement évalué comme négligeable, le Covid-19 se transmet principalement par contacts rapprochés d’homme à homme. Bien qu’on suspecte que le Covid-19 provienne initialement du monde animal sauvage, il s’est depuis adapté à l’homme (virus « humanisé »), aucune donnée ne permet encore de considérer les animaux domestiques comme à risque pour l’homme pour la transmission du covid-19. Les règles d’hygiène classiques (éviter les contacts rapprochés avec votre animal, surtout si vous êtes malade, se laver les mains après manipulation de tout animal) sont donc ici encore une fois recommandées si vous avez des contacts avec des animaux qui pourraient véhiculer, par contamination environnementale, le virus sur eux pendant de courtes périodes.